Dropbox et l'intelligence artificielle : les dernières avancées de notre équipe DBXi — Dropbox Business Blog France

Dropbox et l'intelligence artificielle : les dernières avancées de notre équipe DBXi
Partager 
11. novembre 2018 — 6 min de lecture

Dropbox et l'intelligence artificielle : les dernières avancées de notre équipe DBXi

Entre les e-mails, les SMS et les notifications venant d'applications et de plateformes toujours plus nombreuses, nos journées de travail sont perturbées par de plus en plus d'éléments sonores. En plus de cela, nous devons travailler avec toutes sortes de contenus : documents, feuilles de calcul, présentations, vidéos et photos. Certaines études montrent que dans les grandes entreprises, les employés utilisent en moyenne 36 services cloud, notamment des outils de productivité, de gestion de projet, de communication et de stockage. Cet excès d'informations au travail peut se transformer en véritable nuisance, mais aussi une excellente opportunité de faire appel à l'intelligence artificielle.

Qu'est-ce que l'intelligence artificielle ?

Chez Dropbox, lorsque nous parlons d'intelligence artificielle, cela désigne l'ensemble des techniques de machine learning appliqué, qu'il s'agisse de simples classifieurs linéaires ou de réseaux de deep learning. Nous travaillons depuis de nombreuses années à réunir une équipe de renommée internationale dédiée au machine learning dont le but est d'améliorer notre plateforme. Nous avons commencé par travailler sur la reconnaissance d'images afin d'optimiser la manière dont nos utilisateurs organisent les nombreuses photos qu'ils stockent sur notre plateforme. Le fait qu'un grand nombre de ces photos comportent du texte nous a incités à développer des fonctionnalités de numérisation mobiles et de reconnaissance optique de caractères pour permettre aux utilisateurs de numériser et rechercher rapidement leur contenu. Nous avons associé les techniques de vision artificielle classiques aux méthodes avancées de deep learning pour créer une solution photographique mobile plus rapide et plus fiable que toutes les autres solutions existantes.

La plupart des contenus stockés sur Dropbox étant déjà au format texte, la fonctionnalité de recherche représente pour nous un autre domaine d'investissement en matière de machine learning. Nous avons entièrement repensé notre infrastructure de recherche afin d'optimiser la qualité et la vitesse d'obtention de résultats parmi les centaines de milliards de documents que nos utilisateurs stockent sur notre plateforme. Grâce à nos autorisations granulaires, chaque utilisateur a accès à un corpus de documents différent dans lequel effectuer des recherches. Cela ajoute une couche de personnalisation que les moteurs de recherche Web ignorent en grande partie. Quand on ajoute à cela les signaux d'activité liés à la pertinence (par exemple, les fichiers avec des commentaires récents ou les fichiers récemment consultés par les membres de l'équipe), on obtient un cas d'usage idéal pour le machine learning.

Chaque innovation du produit vient améliorer la vie de nos utilisateurs. Mais comment arriver à libérer leur attention pour qu'ils se consacrent pleinement à leurs tâches quotidiennes ? Et si nous rendions leurs outils plus intelligents au lieu de leur demander de travailler davantage pour rester dans la course ? Pour ce faire, nous appliquons notre approche unique de l'intelligence artificielle à tous nos produits et interfaces. Nous appelons cette initiative "DBXi" (Dropbox intelligence initiative) et nous sommes ravis de vous en faire connaître les dernières avancées.

Quel est le principal problème que nous tentons de résoudre ?

Nous voyons en l'intelligence artificielle une incroyable opportunité d'améliorer notre façon de travailler. Réduire les perturbations sonores n'est que la première étape dans notre volonté d'aider les employés des grandes entreprises à mieux collaborer. La création d'un espace de travail intelligent ne va pas sans un grand nombre de défis techniques, mais la perspective du produit final nous donne la motivation nécessaire. Nos chercheurs ont passé des années à étudier l'impact des applications SaaS et mobiles sur la façon dont les travailleurs du savoir travaillent et gèrent aujourd'hui leurs équipes. Ils ont identifié trois types d'activités particulièrement chronophages :

  • Organiser : le contenu professionnel est réparti entre différents fichiers et le contenu cloud dans différents silos. Nous passons beaucoup de temps à simplement rechercher ce dont nous avons besoin pour commencer à travailler.
  • Contextualiser : il est difficile de lier le contenu aux communications qui le concernent. Le changement de contexte perpétuel nous empêche de penser clairement et provoque stress et épuisement.
  • Prioriser : lorsque tout est si éparpillé et fragmenté, il est difficile de savoir ce qui est vraiment important.

Ces activités, qui occupent de plus en plus de temps dans notre journée de travail, nous empêchent de nous concentrer. Sachant que ces nuisances sont proportionnelles au nombre de membres dans l'équipe, nous avons tout à gagner en simplifiant le processus, et nous pensons que ce sont nos solutions reposant sur l'intelligence artificielle qui nous y aideront.

Quelle est la prochaine étape ?

L'animation ci-dessus illustre un élément de l'expérience utilisateur sur lequel nous travaillons dans le cadre de l'initiative DBXi. Dans ce prototype, nous avons rendu plus dynamique l'interface où nos utilisateurs vérifient la synchronisation et consultent leurs notifications. Le but est de mettre en évidence leur travail le plus important dans Dropbox.

Nous proposons le contenu le plus pertinent grâce à un graphe utilisateur qui connecte les personnes, le contenu et les signaux d'activité tout en préservant la vie privée de chacun. Cela inclut non seulement les fichiers, mais également les Google Docs, ainsi que l'activité liée aux e-mails, à la messagerie instantanée et aux calendriers (tout ce qu'un utilisateur choisit de connecter à Dropbox). Nous rendons également possible la recherche dans ces contenus au sein de cette même interface. Pour éliminer les perturbations sonores, nous hiérarchisons les notifications et affichons le contenu lié aux événements du calendrier dans des flux d'activité personnalisés. Et pour désencombrer ces flux, nous regroupons le contenu et les activités collaboratives des différents silos afin que les utilisateurs voient immédiatement quels projets requièrent leur attention et puissent accéder au contenu voulu en un clic.

Ce prototype n'est qu'une des nombreuses applications possibles de l'intelligence artificielle. Les modèles et graphes de données que nous concevons pour nos produits et notre fonctionnalité de recherche peuvent généralement être réutilisés dans plusieurs interfaces et fonctionnalités. DBXi démultiplie les efforts de l'équipe dédiée à l'intelligence artificielle puisque tous nos ingénieurs peuvent modifier et valider les modèles (fonctionnalités intelligentes, recherche améliorée, optimisations commerciales, etc.). Ces méthodes extensibles et notre infrastructure commune offrent aux responsables et designers produit la flexibilité dont ils ont besoin pour tester de nouvelles choses.

D'un point de vue technique, réussir à résoudre ces problèmes permettra non seulement de créer une interface utilisateur plus intuitive, mais également de bénéficier de temps de réponse beaucoup plus rapides, de capacités de prédiction de pointe et des normes les plus élevées en matière de confidentialité des données. Vous voulez nous aider à créer l'espace de travail intelligent du futur ? Nous recrutons !

Plus dans la catégorie Actualités Dropbox

Remarque : nous publions parfois des articles relatifs à des produits et fonctionnalités avant leur lancement officiel.
La date de disponibilité et les caractéristiques exactes de ces produits et fonctionnalités peuvent être différentes des informations présentées ici.
Toute décision d'achat doit tenir compte des fonctionnalités actuellement disponibles.