Équilibrer l'intelligence analytique, émotionnelle et créative pour une meilleure collaboration — Dropbox Business Blog France

Équilibrer l'intelligence analytique, émotionnelle et créative pour une meilleure collaboration
Partager 
3. mai 2018 — 5 min de lecture

Équilibrer l'intelligence analytique, émotionnelle et créative pour une meilleure collaboration

Certains jours, travailler en équipe semble bien compliqué. Quelle que soit la nature de vos projets collaboratifs, chacun des membres de votre équipe apporte une vision, des compétences et une personnalité qui lui sont propres. Dans ces conditions, comment faire pour que ces différences ne conduisent pas à des situations conflictuelles et ne nuisent pas à la créativité du groupe ?

La collaboration peut échouer si vous optez pour une approche rationnelle sans prendre en considération le ressenti des membres de votre équipe. Le même résultat est à craindre également si trouvez un consensus avec les membres de votre équipe en négligeant de prendre en compte les problèmes dans leur ensemble. La collaboration est la plus efficace lorsque l'intelligence analytique (IA), l'intelligence émotionnelle (IE) et l'intelligence créative (IC) sont réunies. Suivez ces trois conseils pour relever collectivement les défis auxquels votre équipe est confrontée.

1. Instaurez un climat de confiance grâce à l'intelligence émotionnelle

Même si cela ne vous semble pas très naturel, commencez par nouer des liens avec les membres de votre équipe avant de vous lancer dans un nouveau projet. Lors de la réunion de lancement, faites un tour de table et demandez à chaque personne présente de décrire ses attentes par rapport au projet. Pour eux, quelle serait l'issue du projet idéalement ? Demandez-leur ensuite de citer un obstacle potentiel qui les préoccupe.

Pourquoi aborder les espoirs et les craintes des membres de votre équipe d'entrée de jeu ? Ces informations peuvent vous aider à mieux comprendre leurs motivations et préoccupations à l'approche de la date butoir, lorsque la tension sera à son comble. Plus vous serez à même de comprendre les besoins de vos coéquipiers, plus vous serez en mesure de prendre en compte leur feedback, même s'il est négatif. De la même façon, si vous connaissez leur type de personnalité, vous aurez plus de facilités à réagir de façon respectueuse et positive en cas de désaccord.

2. Établissez un consensus grâce à l'intelligence analytique

Une fois que vous aurez déterminé le "pourquoi" du projet avec votre équipe, vous pourrez définir le "quoi". C'est là où la logique et la raison doivent prendre le pas. De la même façon que vous comptez sur les personnes qui maîtrisent les rouages de la diplomatie pour créer un climat de confiance dans votre équipe, vous devez faire confiance aux analystes pour chiffrer l'objectif à atteindre. Ils peuvent expliquer aux autres membres de l'équipe comment comprendre les données et voir au-delà des chiffres. Ces derniers contiennent des informations concrètes sur vos clients et sur les défis que vous devez relever.

Ce type d'analyse en profondeur des données issues d'enquêtes et de panels de consommateurs fournit des informations essentielles et stratégiques que le feedback recueilli via les réseaux sociaux ne permet pas de mettre en évidence. Grâce à des informations basées sur l'analyse de plus grands ensembles de données, les membres de votre équipe seront plus à même de déterminer collectivement à qui ils doivent s'adresser et la nature du message à transmettre, avant de décider de la forme à lui donner.

Créez et partagez des idées avec Dropbox Paper

3. Relevez les défis grâce à l'intelligence créative

Une fois que vous connaissez les membres de votre équipe, que vous avez défini des objectifs et que vous savez comment les atteindre, vous avez réalisé plus de la moitié du travail. Vous pouvez commencer à proposer des idées. Bien que l'acronyme IC puisse aussi faire référence à l'intelligence culturelle ou collaborative, nous ferons référence ici à l'intelligence créative. La théorie triarchique de l'intelligence de Robert Sternberg définit l'intelligence créative comme la capacité à gérer des situations nouvelles et à trouver des solutions en abordant les problèmes sous un nouvel angle.

L'exercice est difficile pour un individu seul, mais encore plus pour une équipe. En effet, comme le souligne Bruce Nussbaum, la créativité naît d'une prise de risque et la plupart d'entre nous préfèrent aller en terrain connu. Mais nous pouvons apprendre à surmonter cette peur et à améliorer notre intelligence créative en collaborant. Établir une relation qui permet aux uns et aux autres de s'exprimer sans avoir peur du ridicule demande du temps et de la pratique, mais le jeu en vaut la chandelle. C'est lorsque nous parvenons à puiser dans nos ressources collectives que nous pouvons en sortir les meilleures idées.

Chacun d'entre nous a ses forces, ses faiblesses, et des degrés différents d'intelligence analytique, émotionnelle et créative. Il est tentant de laisser l'analyse aux analystes et la créativité aux créatifs. Mais dans le cadre d'un projet collaboratif, il est important de sortir de sa zone de confort, de garder l'esprit ouvert et d'accueillir les contributions de chacun des membres de l'équipe, car lorsque le potentiel créatif est libéré, tout le monde peut proposer de grandes idées. Le plus important est de savoir comment travailler en équipe pour les exploiter de la meilleure façon possible.

Plus dans la catégorie Conseils et avis d'experts

Remarque : nous publions parfois des articles relatifs à des produits et fonctionnalités avant leur lancement officiel.
La date de disponibilité et les caractéristiques exactes de ces produits et fonctionnalités peuvent être différentes des informations présentées ici.
Toute décision d'achat doit tenir compte des fonctionnalités actuellement disponibles.