Project Infinite : Dropbox efface la frontière entre cloud et devices

Project Infinite, ou comment Dropbox efface la frontière entre cloud et devices
Partager 
28. avril 2016 — 3 min de lecture

Project Infinite, ou comment Dropbox efface la frontière entre cloud et devices

C’est le paradoxe des nouveaux environnements de collaboration : si le cloud offre des capacités de stockage illimitées, les "devices" embarquent en comparaison une mémoire souvent perçue comme limitée. Dropbox entend dépasser cette contradiction avec Project Infinite, une technologie de synchronisation des métadonnées des fichiers stockés sur Dropbox. Concrètement, avec Project Infinite, les utilisateurs de Dropbox Business acquièrent la capacité de manipuler leurs données, qu'elles soient stockées localement… ou pas.

Une nouvelle icône pour vos fichiers

Une nouvelle icône en forme de nuage fait son apparition

Cette nouveauté se matérialise par une nouvelle icône. L’icône de coche verte, que connaissent bien les utilisateurs de Dropbox, confirme que le fichier est disponible localement. Une autre icône en forme de nuage fait désormais son apparition pour indiquer que le fichier est stocké dans le cloud. Un clic droit sur un fichier déploie, outre les options habituelles (par exemple, "Copier le lien Dropbox"), la possibilité de "Supprimer la copie locale". Une fois cette fonction sélectionnée, l’icône de coche verte cède la place à celle en forme de nuage.

Une manipulation des données transparente depuis les explorateurs de fichiers

L'effet Project Infinite : les propriétés du fichier sont accessibles tandis que son poids est de... zéro octet.

Au quotidien, Project Infinite permet de manipuler les fichiers (les déplacer, les renommer, modifier leurs droits d’accès…) depuis l’explorateur de fichiers Windows (version 7 et ultérieure) ou le Finder de Mac OS X (version 10.9 et ultérieure) comme si toutes ces données étaient enregistrées en local. Les informations, telles que la taille du fichier et ses dates de création et de modification, sont également accessibles tandis qu’un double clic sur un document lance automatiquement sa synchronisation et son ouverture. Simple et efficace. Bien entendu, toute manipulation réalisée ainsi depuis un explorateur de fichier est visible immédiatement, en temps réel, depuis le site Web ou l’application mobile Dropbox.

Les métadonnées au cœur de Project Infinite

Sans surprise, parvenir à manipuler des fichiers hébergés dans le cloud aussi aisément que s’ils étaient stockés localement suppose une architecture de synchronisation très avancée. Tout se joue ici à travers une gestion fine et en temps réel des métadonnées. Le service de métadonnées de l’architecture technique Dropbox représente la pierre angulaire de Project Infinite. C’est lui qui permet de restituer à l’utilisateur dans son environnement de travail habituel une vue exacte des données stockées dans le cloud.

Découvrez la vidéo de démonstration de Project Infinite

Project Infinite marque une étape de maturation fondamentale de l’offre Dropbox pour les entreprises et apporte aux utilisateurs une exploitation encore plus aisée, "sans couture", des ressources cloud. D’autant que Dropbox annonce en même temps une nouvelle API dédiée aux propriétés de fichiers. Avec elle, les partenaires Dropbox peuvent ajouter aux fichiers des métadonnées personnalisées afin de proposer des services d’administration, de sécurité et de gestion des ressources. Ces deux innovations combinées – Project Infinite et la nouvelle API – représentent une offre unique sur le marché. En quelque sorte, le premier "file system" de l’ère du cloud réellement centré utilisateur.

Plus dans la catégorie Conseils et avis d'experts

Remarque : nous publions parfois des articles relatifs à des produits et fonctionnalités avant leur lancement officiel.
La date de disponibilité et les caractéristiques exactes de ces produits et fonctionnalités peuvent être différentes des informations présentées ici.
Toute décision d'achat doit tenir compte des fonctionnalités actuellement disponibles.