À l'ESSEC, une expérience apprenante plus adaptée aux besoins des étudiants — Dropbox Business Blog France

À l'ESSEC, une expérience apprenante plus adaptée aux besoins des étudiants
Partager 
22. juin 2020 — 5 min de lecture

À l'ESSEC, une expérience apprenante plus adaptée aux besoins des étudiants

Face à la pandémie de COVID-19, l'ESSEC, grande école de commerce française, a été obligée de réagir rapidement et de digitaliser ses pratiques pédagogiques. Le résultat ? Un environnement d'apprentissage en ligne agile et ouvert qui répond aux besoins actuels et futurs des étudiants et des enseignants.

Dans le cadre de notre récente étude sur l'enseignement supérieur de demain, nous nous sommes entretenus avec Adrian Zicari, professeur de Contrôle de Gestion à l'ESSEC, pour connaître le fonctionnement du programme et recueillir des conseils pour ceux qui souhaiteraient emprunter la même voie.

Impliquer les étudiants et les enseignants

Avec 140 professeurs et des activités réparties dans quatre campus (deux en région parisienne, un à Singapour et un autre au Maroc), l'ESSEC est un établissement dynamique et diversifié ouvert aux étudiants de tous niveaux académiques.

Adrian Zicari nous a expliqué que l'école avait déjà tenté l'expérience de l'apprentissage en ligne. Mais ce sont les besoins des étudiants, qui réclamaient plus de flexibilité et des cours adaptés à leur vie chargée, qui ont été la véritable impulsion vers une culture plus axée sur l'enseignement à distance.

Pour répondre à leurs besoins, l'école a développé un cours entièrement à distance qui associe un apprentissage cadré avec des sessions plus informelles. Un processus d'évaluation continue par leurs pairs a permis aux étudiants de se former tout en bénéficiant d'une expérience de gestion utile à leur future carrière.

Éliminer les obstacles pour atteindre l'excellence

Pour Adrian Zicari, il a été difficile de s'adapter aux mécanismes de l'enseignement en ligne, mais le problème ne venait pas des technologies : "Je pensais que l'enseignement connecté consistait à enregistrer et mettre en ligne des cours magistraux, mais ce qui fonctionne en classe ne fonctionne pas nécessairement en ligne. Nous avons dû apprendre sur le tas."

Il n'a pas eu peur d'apporter les changements nécessaires pour s'adapter à cette nouvelle situation. Les cours magistraux de 40 minutes n'en font plus que 10, et l’accent est mis sur le travail en groupe. L'enseignement à distance présente également de nouvelles opportunités : les étudiants peuvent s'entretenir virtuellement avec des experts du secteur qui sont désormais plus faciles d'accès.

La technique consistant à avancer par tâtonnements et à apprendre de ses erreurs a apporté de vrais résultats. Adrian Zicari explique qu'une fois la bonne approche trouvée, les étudiants ont beaucoup plus collaboré, car la technologie est parvenue à faire sauter les murs entre eux. Et ces nouveaux processus leur ont permis de varier les supports, plutôt que de se contenter de prendre des notes pour les potasser plus tard.

Grâce à ce type d'expérimentations, l'ESSEC était bien préparée pour les mesures de confinement liées au COVID-19 et a pu migrer en ligne l'intégralité de ses cours en deux semaines.

Associer compétences humaines et solutions en ligne

Le succès de l'ESSEC nous montre que notre attitude face au défi à relever, au niveau des établissements comme des individus, compte tout autant que la technologie utilisée.

Pour que les étudiants et le corps professoral donnent le meilleur d'eux-mêmes, les établissements doivent éliminer les obstacles au lieu d'en créer. Vous ne réussirez peut-être pas du premier coup, mais être prêt à essayer de nouvelles méthodes vous aidera à trouver la solution adaptée et à obtenir des résultats plus rapidement. Il s'agit également d'être préparé pour l'imprévu.

Dans ce contexte de développement rapide, quels sont les conseils d'Adrian Zicari pour la création d'un environnement d'apprentissage en ligne pérenne ?

"Tous les étudiants ne souhaitent pas suivre un enseignement à distance intégral, et toutes les activités ne s'y prêtent pas," indique-t-il. "Mais au vu des besoins des étudiants et des enseignants, nous verrons certainement de plus en plus de formules pédagogiques mixtes."

D'après Adrian Zicari, comme de nombreux établissements risquent d'adopter la même approche, il s'agit pour eux de se concentrer sur les compétences humaines afin de se distinguer dans ce nouvel environnement d'apprentissage mixte.

"Pas besoin de changer les manuels. L’important, c’est d’adopter une approche d’enseignement innovante basée sur le développement de compétences. Lorsqu'on compare les programmes de différentes institutions, ils peuvent être parfois assez proches. Et le contenu d'une formation doit régulièrement être renouvelé pour ne pas devenir obsolète. En revanche, l'acquisition de compétences humaines durent pour toujours, et permettra aux établissements de se distinguer les uns des autres à l'avenir."

Obtenez votre exemplaire du rapport

Pour découvrir les initiatives d’autres leaders du secteur de l'enseignement supérieur comme Adrian Zicari, téléchargez votre exemplaire du rapport Dropbox 2020 sur l'enseignement ici.

 

 

Plus dans la catégorie Conseils et avis d'experts

Remarque : nous publions parfois des articles relatifs à des produits et fonctionnalités avant leur lancement officiel.
La date de disponibilité et les caractéristiques exactes de ces produits et fonctionnalités peuvent être différentes des informations présentées ici.
Toute décision d'achat doit tenir compte des fonctionnalités actuellement disponibles.