Télétravail : comment nos équipes à distance maintiennent la frontière entre travail et vie privée — Dropbox Business Blog France

Télétravail : comment nos équipes à distance maintiennent la frontière entre travail et vie privée
Partager 
26. mai 2020 — 6 min de lecture

Télétravail : comment nos équipes à distance maintiennent la frontière entre travail et vie privée

Dans notre série Télétravail, nous examinons comment les comportements et les habitudes évoluent lorsqu’une entreprise travaille entièrement à distance. Dans le premier volet, nous avons abordé la difficulté de se déconnecter et la possibilité de profiter du temps que nous ne passons plus dans les transports pour s'occuper de sa famille.
 
Dans cette deuxième partie, nous explorons comment les membres de notre équipe en télétravail apprennent à maintenir la frontière entre les sphères personnelle et professionnelle. Voici comment ils parviennent à s'acquitter de toutes leurs tâches en même temps et au même endroit.

 

Fixer des limites grâce aux emplois du temps et aux écouteurs 

Le domicile peut être un espace de travail plus bruyant que le bureau, surtout lorsque les enfants ont terminé l'école à la maison et qu'ils ne tiennent plus en place. Pour beaucoup d'entre nous, la musique est notre seul refuge et s'avère très utile lorsque nous devons signaler à nos proches que nous essayons de nous concentrer.  
 
Pour Kate Sokolina, analyste produit chez Dropbox, les écouteurs constituent une sorte de panneau "Ne pas déranger". "Je les porte pour signifier à mon compagnon que je suis concentrée et ne veux pas être dérangée, même si je suis en train de me préparer un goûter. Comme nous vivons dans un petit appartement, mon compagnon et moi avons mis en place un calendrier d'appels Zoom pour déterminer à quels moments l'autre doit éviter de faire la vaisselle ou de passer des appels et ainsi limiter le bruit."
 
Stacey Stevens Johnson utilise son agenda pour fixer ses horaires de bureau et se rappeler quand il est temps de passer de la vie professionnelle à la vie personnelle, et inversement. 
 
"Je veille également à définir mon statut dans Google Chat, Slack et mon agenda lorsque je dois m'absenter pour m'occuper de ma fille ou faire une pause", précise-t-elle. "Avec le temps, je pense que les frontières seront bien plus nécessaires et j'ai l'intention de les respecter davantage."

 

Remplacer les discussions à la machine à café par des "happy hours" virtuels

Joe Topasna, chef de projet RH chez Dropbox, explique avoir pris trois nouvelles habitudes pour organiser sa journée de travail à la maison.
 
"Premièrement, je m'habille comme si j'allais au bureau. Cela m'aide à me projeter dans le travail, même si personne ne me voit de toute la journée."
 
"Deuxièmement, je sépare autant que possible mon espace de travail de mon lieu de vie personnel. Je travaille dans mon salon plutôt qu'à mon bureau dans la chambre. Le fait d'être dans un endroit différent m'aide à terminer ma journée de travail." 
 
Il a également instauré des "pauses café", des "déjeuners" et des "happy hours" virtuels pour échanger avec des collègues, des amis et des proches. 
 
"C'était un peu étrange au départ, mais dès que la discussion commence, les choses deviennent plus naturelles. Ce n'est pas évident de reproduire exactement les mêmes interactions qu'en personne. C'est pourtant la meilleure solution compte tenu des mesures de confinement en vigueur."

 

Gérer sa famille pendant les appels Zoom

Il y a trois ans, se faire interrompre par ses enfants en pleine vidéoconférence était suffisant pour faire l'objet d'un article dans les médias. C'est désormais le lot quotidien des parents qui télétravaillent. 
 
"Mes parents passent derrière moi, mettent de la musique et éteignent les lumières pendant mes appels Zoom", raconte Stacey Johnson, directrice de la communication et des partenariats chez Dropbox. "Ma fille veut dire bonjour à tous mes interlocuteurs et monte sur mes genoux des dizaines de fois par jour."
 
Stacey Johnson reconnaît avoir du mal à s'enfermer dans une pièce au calme pour établir des limites susceptibles d'empêcher ces interruptions et s'isoler. 
 
"La période actuelle est tellement stressante sur le plan émotionnel que je ne peux pas séparer ma vie personnelle de mon espace de travail", explique-t-elle. "Mes collègues me manquent. J'ai besoin d'avoir cet aspect social en ce moment."
 
Stacey Johnson et sa famille sont allées chez ses parents avant la mise en place du confinement pour faire garder sa fille et avoir plus d'espace. "Nous avons beaucoup de chance d'avoir eu cette possibilité. De nombreux parents sont contraints de faire des journées doubles, ce qui me semble insoutenable."

 

Créer un sentiment d'unité et d'attachement

La porosité des limites peut être un avantage si les échanges sociaux avec votre équipe vous manquent. 
Malgré la distance qui la sépare de ses collègues, Stacey Johnson affirme n'avoir jamais accordé autant d'importance à la collaboration. "Je contacte des collègues pour discuter de la façon d'aborder certaines tâches et recueillir des commentaires sur des projets", indique-t-elle. "Les discussions en mini-groupe me manquent, tout comme la possibilité d'échanger en temps réel sur la meilleure façon d'aborder telle ou telle situation."

 

Stacey Johnson indique que ces discussions, même les plus informelles, se déroulent à présent via Slack, SMS et Zoom. "Notre équipe ressent le besoin de maintenir des liens étroits. C'est pourquoi nous mettons l'accent sur la communication et privilégions la discussion le plus possible."

 

Faire des pauses pour se ressourcer

En pratiquant le télétravail, les salariés peuvent mener un rythme de vie encore plus sédentaire qu'au bureau. Nul besoin, en effet, de marcher pour rejoindre votre voiture et le bus ou de monter les escaliers jusqu'à votre bureau ou la salle de réunion. Pourtant, il y a fort à parier que vous n'avez jamais eu autant de calories à brûler. 
 
Lorsque Kate Sokolina a besoin de se déconnecter mentalement pendant quelques minutes entre deux réunions, elle fait une pause en jouant à Just Dance sur Nintendo. "C'est une distraction positive dont on peut facilement se détacher. Danser, c'est se sentir vivant, ça fait circuler le sang et ça peut aussi donner envie d'écouter une playlist pendant les prochaines heures."
 
Pour sa part, Joe Topasna a pris l'habitude de bavarder avec ses collègues pendant quelques minutes avant le début d'une réunion. "Ces échanges informels avec les collègues sont très utiles, surtout si je n'ai pas discuté avec eux récemment, car j'ai ainsi une idée des difficultés qu'ils peuvent rencontrer", explique-t-il. "Par exemple, ils peuvent avoir besoin de plus de temps pendant les heures de bureau habituelles pour s'occuper de leurs proches ou prendre soin d'eux-mêmes."

 

Dans la troisième partie de notre série Télétravail, nous demanderons à nos collaborateurs en quoi le télétravail influe sur leur créativité et leur productivité. 

Plus dans la catégorie Conseils et avis d'experts

Remarque : nous publions parfois des articles relatifs à des produits et fonctionnalités avant leur lancement officiel.
La date de disponibilité et les caractéristiques exactes de ces produits et fonctionnalités peuvent être différentes des informations présentées ici.
Toute décision d'achat doit tenir compte des fonctionnalités actuellement disponibles.